French English Portuguese

Histoire

L’histoire fulgurante de Guyane emprunte les chemins de la civilisation amérindienne, puis la colonisation de peuplement, la départementalisation et ceux de la découverte de l’Espace.

La Guyane, découverte en 1500 ?

On a l’habitude de parler des Grandes Découvertes en plaçant l’Europe au centre du monde (approche européocentriste).

Lorsqu’on dit que la Guyane a été découverte en janvier 1500 par Vincent Pinson, il ne faut pas oublier qu’elle était alors terre de civilisation amérindienne, une longue histoire !

Les nouveaux conquérants, le choc de civilisations, font partie de la colonisation qui, pendant longtemps, gomma le passé amérindien de l’histoire guyanaise.

Aujourd’hui, en Guyane, l’histoire consacre une population métissée.

#

Un peuplement difficile

Jusque vers 1950, la Guyane avait une population déficitaire : il fallait sans cesse y attirer du monde.

L’esclavage, ainsi que « l’esclavage contracté »  ont été pratiqué en Guyane.

L’esclavage contracté désigne cette pratique où des Européens dans la misère s’engageaient par contrat à rembourser par leur travail sur place le transport qu’on leur offrait jusqu’à Cayenne, les terres et le matériel qui leur étaient fournis. Vous imaginez dans quelles conditions. En 1763, l’expédition de Kourou fut un désastre.

Et si le bagne avait été un «prétexte» pour peupler et coloniser la Guyane ?

L’esclavage a été aboli dans les colonies françaises en 1848.

S’en suivi un manque de main d’œuvre en Guyane.

Le bagne de Guyane : une solution au manque de main d’œuvre

En 1854, une loi prévoit qu’en fin d’emprisonnement le bagnard ne pourra quitter la Guyane qu’après y avoir passé une période équivalente à sa peine, si celle-ci est inférieure à 8 ans.
Si elle est supérieure, il restera à vie dans la colonie. On espérait ainsi qu’il fonderait une famille et qu’il contribuerait malgré lui à la colonisation de la Guyane.
Le bagne de Saint-Laurent porte les stigmates de cette histoire guyanaise.

14 mars 1946, Gaston de Monnerville & Félix Eboué

Gaston de Monnerville & Félix Eboué sont deux grandes figures emblématiques de Guyane.
Le 14 mars 1946 la Guyane devient un Département français, sous l’impulsion politique du guyanais Gaston de Monnerville, qui fut député de Guyane en 1932 et 1936 et Président du Sénat de 1958 à 1968.

Félix Eboué fut le premier homme gouverneur noir d’une colonie française (Guadeloupe, 1936 à 1938). Les cendres de Félix Eboué furent transférées au Panthéon le 20 mai 1949. L’aéroport de Cayenne lui doit son nom.

La conquête de l’Espace

Dans les années 60, avec l’installation du Centre Spatial Guyanais à Kourou, la Guyane regarde de nouveaux espaces…
Récemment, la Russie vint à elle : Soyouz est aujourd’hui lancé depuis Kourou, au même titre qu’Ariane et Vega.
En venant visiter la Guyane, vous pourrez ainsi assister à un lancement spatial.

Les ressources économiques d’Amazonie française

Une ère nouvelle de prospérité s’ouvre pour la Guyane où l’or et le pétrole pourraient être d’autres moteurs du développement économique futur, aux côtés du tourisme.

#