French English Portuguese

Histoire du carnaval guyanais

la_karolin_carnaval_personnages_1.png

La naissance du carnaval

Le carnaval de Guyane a pour origine les carnavals européens. Initialement cette fête était exclusivement réservée aux colons. 

Défiant l'interdit, les esclaves organisent des fêtes clandestines. Seul moyen de retrouver un peu de liberté et de célébrer leurs traditions africaines. L'histoire a métissé le carnaval, reflétant ainsi toutes les diversités ethniques de la Guyane. 

 

Lancement des festivités : la renaissance du roi Vaval

La renaissance du roi Vaval lance les festivités du carnaval. Intronisé au début du carnaval, il meurt le mercredi des cendres, pour renaître tel le Phénix l'année suivante. Le roi Vaval célèbre toutes les races et les cultures de Guyane : la grâce des Créoles, la sensualité des Brésiliennes, la force mystérieuse des Neg'marrons.

Le roi Vaval est la mémoire de temps tragiques. Tragédie de l'esclavage, des champs de canne à sucre et du bagne : Vaval restaure la dignité de l'homme dans la liesse et l'excès.

L'apogée du roi Vaval est précédé des jours gras. Le lundi des mariages burlesques ; les hommes deviennent épouses et les femmes époux. Le mardi des diables rouges : tout le monde s'habille en noir et rouge. Vaval connaît son apothéose enflammé le mercredi des cendres.

 

 

Retour à la page principale : Carnaval de Guyane