Découvrez les mesures sanitaires pour lutter contre la COVID-19 en Guyane, lire l'article

X
French English Portuguese
photo

FAITES VOYAGER VOTRE PALET AVEC LES FRUITS ET LÉGUMES DE GUYANE

Terre de gastronomie, la Guyane se déguste dans la variété de sa biodiversité et des traditions culinaires métropolitaine, créole, brésilienne et autochtone.

La Guyane, comme le reste de la France, est une terre de gastronomie et elle se déguste dans la diversité des traditions culinaires métropolitaines et créoles, des influences venues du Brésil et des nombreuses traditions autochtones. Elle puise également son inspiration dans son incroyable biodiversité.

S’il y a une région française qui se découvre au travers de ses marchés, c’est bien la Guyane. Elle produit environ 30 000 tonnes de fruits et légumes variés, que vous retrouvez principalement sur les marchés, et notamment ceux de Cayenne et de Cacao.

Dès l’aube, l’effervescence règne et c’est un joyeux mélange de couleurs et de saveurs qui animent les étals. Sur cette terre boisée à plus de 90%, poussent près de 130 variétés de végétaux, dont certains que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en France.

 

LES GRANDS CLASSIQUES DES DESTINATIONS EXOTIQUES

En Guyane, grâce au climat équatorial chaud et humide, on trouve une myriade de fruits dont les noms suffisent à vous faire voyager : Banane, mangue, goyave, noix de coco, ananas, papaye, fruit de la passion, pastèque, citron vert, etc. 

Cette diversité est une source d’inspiration pour se régaler de mille et une façons : croquer à pleines dents dans un fruit juteux et sucré ou mélanger les saveurs dans une salade, un jus de fruits frais, un smoothie, des glaces succulentes, des sirops, des confitures ou encore aromatiser le rhum local, très parfumé, produit à partir de la canne à sucre cultivée au nord du pays.

L’AWARA

Voilà quelque chose que vous aurez beaucoup de mal à trouver ailleurs que sur les territoires d’Amazonie. L’awara, qui pousse sur le palmier du même nom, ressemble à une grosse prune et se consomme crue ou cuite. Elle est l’ingrédient principal d’un plat typique guyanais : le bouillon d’awara dans lequel on fait mijoter viande, poisson et légumes. Il est tellement succulent qu’un dicton dit que « celui qui mangera du bouillon d’awara reviendra en Guyane ».

L’awara est également un fruit aux multiples vertus. Sa chair est gorgée de vitamine C et d’antioxydants et l’on utilise son noyau pour faire de l’huile de tcho-tcho aux vertus anti-inflammatoires.

 

LE WASSAÏ

Le wassaï ou plus connu sous le nom açaï est un super fruit qui ressemble à une baie et dont on tire un jus indigo et épais affectionné par les surfeurs brésiliens pour toutes ses vertus antioxydantes.

Très tendances ces dernières années, on le trouve dans les açaï bowl ou autres smoothies, mais il ne faut pas oublier qu’il est consommé depuis très longtemps par les amérindiens.

Il entre ainsi dans de nombreuses recettes de viande ou de poisson.

LE PARÉPOU

Si le parépou a un nom qui ressemble à celui d’un animal rigolo, il s’agit cependant bien d’un fruit de palmier que l’on trouve sur les étals du marché sous forme de jolies grappes jaune-orangé.

Il ne se mange pas cru, mais après une cuisson à l’eau et il se croque à l’heure de l’apéritif ou en salade pour accompagner les crudités, un peu comme une olive.

On peut également en faire des confitures délicieuses et même de la bière !

DES LÉGUMES VERTS PAS COMME LES AUTRES : CONCOMBRES, CALOU ET PIMENT

Nous ne prétendons pas vous faire une liste complète de tout ce que la Guyane a à offrir en termes de fruits et légumes, mais nous ne pouvions pas terminer cet article sans un survol rapide des légumes et notamment le fameux piment !

LES CONCOMBRES

Le concombre peut paraître à priori être le légume le plus banal qui soit, mais pas en Guyane ! Importé par Christophe Colomb, il a pris des formes inconnues sur le Vieux Continent.

Il en existe 3 sortes : le classique qui ressemble au concombre banal à la seule différence qu’on ne mange pas les graines. Il y a ensuite le concombre piquant à la forme très arrondie et recouvert de petites piques (d’où son nom), que l’on mange cru ou cuit et pour terminer, le concombre longe que l’on mangue épépiné et sauté avec du lard, une grande spécialité guyanaise.

 

LE CALOU

Le calou, autrement connu sous le nom de gombo ou okra est un petit légume vert originaire d’Afrique que l’on mange cuit en accompagnement des viandes ou des poissons.

Il entre dans la recette d’un autre plat typique de la Guyane : le calalou dans lequel il est servi avec des queues de cochon ou, si l’on préfère, avec de la viande ou du poisson boucané.

LE PIMENT

Tout le monde connaît le piment de Cayenne facilement reconnaissable à sa forme oblongue, mais il y a bien d’autres options pour les amateurs de sensations fortes !

Attention, ils ont tendance à se ressembler alors renseignez-vous bien sur la variété que vous achetez. Pour ceux qui préfèrent la saveur à la force, il y a le piment végétarien, doux et extrêmement parfumé.